Pour les chefs d’entreprise, le recours à une société civile immobilière (SCI) est un acte de bonne gestion pour leur entreprise et pour eux mêmes.

Quelle que soit votre activité, artisan, commerçant, profession libérale, « quasiment tous les chefs d’entreprise passent par une SCI », constate Philippe KRUMMENACKER, notaire et Président de l’Institut notarial de l’entreprise du Conseil supérieur du notariat. Les SCI facilitent pour l’entreprise la gestion des locaux professionnels, et pour son dirigeant la préparation et à la transmission du patrimoine. Elles représentent un tiers des sociétés créées.

Plutôt que de verser des loyers à fonds perdus, un chef d’entreprise a intérêt à acquérir via une SCI ses locaux professionnels pour les louer à son entreprise. Il doit simplement s’assurer de fixer des loyers au prix du marché. En passant par une SCI, il dissocie l’immobilier de l’activité et, en cas de dépôt de bilan, son actif immobilier logé dans une SCI échappera aux créanciers.

« Scinder les deux est donc un acte de bonne gestion », confirme Christian MICHEAUD, auteur de Créez et gérez votre SCI (éd. Votreargent.fr, du groupe l’express).

Pour toute information sur les avantages et inconvénients d’une SCI à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu, n’hésitez pas à nous contacter  au 01 34 12 92 15, ou par mail thierry.larignon@pfi-investissement.fr.